← Toutes les actualités

Nos formations en milieu carcéral

dossier thématique

La réinsertion des personnes placées sous-main de justice est un enjeu majeur de nos sociétés. La Formation Professionnelle en est l’un des leviers avec des bénéfices tant pour les individus concernés que pour la société dans son ensemble, en agissant sur la réduction des récidives, l’amélioration de la sécurité publique et l’intégration socio-économique des individus libérés.

A l’INSUP, nous réalisons des formations en milieu carcéral depuis les années 2000. Ces programmes pré-qualifiants et certifiants menés grâce au concours financier et logistique des Régions* et du Fond Social Européen, visent à briser la spirale de la récidive et à offrir aux personnes placées sous-main de justice une passerelle vers un avenir plus stable.

En Nouvelle-Aquitaine, alors que le programme de formation professionnelle 2022-2024 s’apprête à prendre fin, nous avons souhaité mettre en lumière les spécificités de la formation en univers carcéral.

* Régions Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire

Aline ARDANUY

Coordinatrice du marché 2022-2024 et formatrice référente pénitentiaire

Détail des lots

Centre pénitentiaire de Bordeaux Gradignan (33)

  • lot 9 – Agent de Maintenance en Bâtiment
  • lot 23 – CAP métiers de la mode
  • lot 48 – Agent de Propreté et d’Hygiène

Maison d’arrêt de Mont-de-Marsan (40)

  • lot 49 – Agent de Propreté et d’Hygiène

Maison d’arrêt d’Agen (47)

  • lot 11 – Peintre en bâtiment
  • lot 47 – Agent de Propreté et d’Hygiène

Centre de détention Villeneuve-sur-Lot (47)

  • lot 11 – Peintre en bâtiment
  • lot 47 – Agent de Propreté et d’Hygiène

Pouvez-vous nous parler de l’offre régionale déployée ces dernières années auprès du public détenu ?

Les chiffres restent à consolider mais sur les 3 dernières années, nous avons accompagné près de 700 détenus vers des secteurs en tension tels que le Bâtiment, le milieu la Propreté et la filière textile, sources de nombreuses opportunités d’emploi et de réinsertion rapide…

Nous sommes intervenus dans de nombreux départements :

  • Centre pénitentiaire de Bordeaux Gradignan (33)
  • Maison d’arrêt de Mont-de-Marsan (40)
  • Maison d’arrêt d’Agen (47)
  • Centre de détention Villeneuve-sur-Lot (47)

Nos formations ont déjà montré des résultats prometteurs. Plusieurs détenus ont réussi à obtenir des emplois stables après leur libération, et certains ont même entrepris des projets entrepreneuriaux. Le taux de récidive parmi nos participants est significativement plus bas que la moyenne nationale.

Lire la suite

Quelles sont les contraintes et conditions d’une formation en milieu carcéral ?

Cela demande une adaptation constante et une grande flexibilité.

En milieu fermé, l’organisation d’une formation est conditionnée par des règles strictes de Sécurité dont l’objectif est de prévenir tout risque de violence ou d’évasion. Cela impacte les déplacements, l’accès aux espaces de formation et le matériel pédagogique dont l’introduction est soumise à des autorisations préalables et des vérifications. La surveillance constante des temps de formation influe également sur l’état d’esprit du groupe, déjà perturbé par les aléas du milieu pénitentiaire comme les transferts de détenus ou les incidents de sécurité.

Les programmes se doivent d’être plus flexibles pour s’adapter aux différences de niveau et à la durée des peines, offrant ainsi des options à court et long terme. Le système d’évaluation et de suivi continu est quant à lui renforcé pour maintenir l’engagement et garantir l’efficacité de la formation.

Comment les détenus accueillent-ils cette opportunité de se former ?

Beaucoup voient la formation comme une chance de se réinsérer dans la société. Cela leur donne un objectif à atteindre et un sentiment d’espoir pour l’avenir. Acquérir de nouvelles compétences ou obtenir un diplôme renforce leur confiance en eux et leur offre des perspectives positives post-détention. La formation est également une façon de briser la monotonie de la vie en prison, en leur permettant de se concentrer sur quelque chose de constructif et stimulant.

D’autres motivations plus spécifiques peuvent aussi jouer un rôle important. Par exemple, la participation à des programmes de formation peut parfois entraîner des réductions de peine ou l’obtention de privilèges au sein de l’établissement pénitentiaire.

Les détenus peuvent également observer une amélioration des relations familiales, leur participation aux formations étant vue comme un signe positif pour l’avenir. Cela peut aussi leur permettre de devenir financièrement indépendants pendant leur incarcération et même de soutenir leurs proches.

Former en milieu carcéral est un un défi ! Comment l’INSUP envisage cette activité à l’avenir ?

Les valeurs d’inclusivité et de seconde chance ont depuis toujours porté les actions de l’INSUP. La formation des personnes placées sous-main de justice est une activité que nous souhaitons conserver et développer.

L’activité a d’ailleurs été étendue aux territoires de Vendée et du Poitou-Charentes. Nous envisageons par ailleurs d’élargir notre offre de formations par l’intégration de nouveaux domaines, afin de répondre à une demande croissante et de diversifier les opportunités pour les détenus.

À lire également

Formations qui pourraient vous intéresser